Fêtes juivesItshak NabetLes trois semaines

Reconstruire le Beth Hamikdach

Par Itshak Nabet

Nous sommes, depuis le jeûne du 17 Tamouz, entrés dans une période qui se nomme Ben Amétsarim. Pendant ces trois semaines qui s’achèveront le 9 av, nous avons pour coutume de prendre quelques signes de deuil. Nous n’écoutons pas de musique, puis après Roch Hodech , nous ne mangeons plus de viande et ne buvons plus de vin…En d’autres termes, ces jours doivent nous faire réfléchir à notre condition en exil, à la destruction du Temple et à cette situation qui ne semble pas s’arranger.

Nos sages enseignent que toute génération qui ne voit pas la reconstruction du Beth Amikdach, ressemble à celle qui a été témoin de sa destruction. Ainsi,chaque année, nous revivons cet événement terrible comme si nos propres fautes en étaient la cause. Cependant, il existe un autre Midrach qui nous console un peu: Hachem considère que toute génération qui possède de la connaissance a reconstruit le Temple à son époque. Essayons de comprendre quel rapport existe entre la connaissance et la construction du Beth Amikdach.

Le Rav Moché Tsadka chlita explique que nos sages font allusion à la connaissance des raisons de la destruction du Temple. Ainsi,ceux qui connaissent les fautes qui entraînèrent cette tragédie et s’efforcent de les réparer reconstruisent le Temple de leurs mains. Il existe plusieurs endroits dans le Talmud d’où nous pouvons apprendre les causes de notre exil. Il est écrit dans le traité Nédarim (81,a): personne ne savait pourquoi les juifs avaient été exilés de la Terre d’Israël jusqu’à ce qu’Hachem ne dévoile qu’ils avaient abandonné la Torah. Le Ran zal sur place explique qu’ils étudiaient la Torah, mais elle n’était pas importante à leurs yeux. Ils apprenaient la Torah comme on étudie une matière à l’école.

Dans le traité de Chabat (119,b) les sages donnent plusieurs raisons expliquant pourquoi la ville de Jérusalem fut détruite: Abayé dit que c’est parce que les gens transgressaient le Chabat. Rabi Abaou enseigne que les gens ne faisaient pas le lecture du Chéma du soir et du matin…Enfin,dans le traité de Yoma (9,b) nous pouvons voir que le second Temple fut détruit à cause de la haine gratuite.Si nous approfondissons un peu sur les raisons de l’exil, nous pouvons trouver un facteur commun que nous devons nous efforcer de réparer.

Comme nous le savons, le peuple juif est comparé à la fiancée d’Hachem. Après nous avoir sortis d’Egypte et nous avoir donné la Kétouva, la Torah au Mont Sinaï, le Créateur nous amena dans sa maison, comme un fiancé après le mariage. Cet endroit pour vivre avec son peuple est la Terre d’Israël,et sa résidence le Beth Amikdach à Jérusalem. Ainsi,la Terre sainte représente le lieu d’habitation pour cette union. A tel point que le Rambam zal enseigne que lorsque les juifs occupaient la Terre d’Israël, il y avait une interdiction de la Torah de laisser entrer un non juif en Terre Sainte. Seul Hachem et son peuple pouvaient y résider,de manière exclusive,donc.

Il est intéressant de constater que le Rambam (dans les lois Mélakhim perek 10, loi 10) écrit qu’il ne faut pas empêcher un non-juif qui veut faire plus que les sept lois qu’il est obligé d’observer. S’il le veut, il peut apporter un sacrifice ,s’il le souhaite,il peut faire la charité (un non-juif pourrait mettre les Téfilines, des tsitsit, une mezouza…). Toutes les Mitsvot lui sont accessibles,sauf le Chabat et l’étude de la Torah. Pire encore, un non-juif qui étudie la Torah et qui fait Chabat est passible de mort selon la Torah. Pourquoi?

Le rav Pinkous zal emmène un Midrach qui illustre cette loi: « Un jour un roi et la reine se tenaient dans une pièce du palais. Or un intrus se trouvait là et les dérangeait.  » Nous disons dans la prière du samedi matin qu’Hachem ne donna pas le Chabat aux nations du monde, seulement à Israël,son peuple bien aimé. Le Chabat représente le temps pendant lequel un homme se retrouve seul avec Hachem. Comme nous l’avons déjà dit, nos sages disent qu’Hachem, la Torah et le peuple juif ne forment qu’une seule entité: c’est à dire que les bné Israël ne peuvent s’approcher d’Hachem qu’à l’aide de la Torah.

Désormais,nous pouvons comprendre pourquoi les raisons citées plus haut furent les causes de cet exil. Les juifs annulèrent la lecture du Chéma,cela sous-entend qu’ils cessèrent de vivre avec ce que nous disons dans Chéma: « Hachem est notre Dieu, Hachem est un…Tu aimeras ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et avec tous tes moyens ». Ils commencèrent à trouver d’autres buts dans leur vie que de vivre avec Dieu. C’est pourquoi ils étudiaient la Torah, mais comme une science. Ils faisaient Chabat, mais ne voyaient plus ce temps comme le lieu de rencontre avec leur créateur…Puisqu’ils s’éloignèrent de Dieu, Lui aussi décida de se retirer.

Comme nous le disons tous les soirs: « Hachem est ton ombre » comme tu te comportes avec Lui, Il se comporte avec toi. Ainsi,le peuple juif fut exilé de son Temple, de Jérusalem et sa Terre, qui représentaient la maison de cette union. Chacun peut reconstruire le Temple, nous disent les sages. Pour cela, il faut réparer les fautes de nos ancêtres, et essayer de vivre un peu plus avec la conviction qu’Hachem est Un! Nous devons nous rapprocher de notre Créateur afin qu’Il revienne vers nous. A travers l’étude la Torah, le Chabat, la lecture du Chéma, nous avons la possibilité de vivre cette union, avant qu’Il nous amène très prochainement sur notre Terre que nous désirons tant, amen ken yéhi ratson.

Tags
Voir plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close