HistoiresItshak Nabet

Une foi à toute épreuve

Dans la Paracha de cette semaine, Le’h Le’ha, une guerre éclata entre deux « groupes » : un de 4 rois et un de 5 rois. Le groupe des 4 rois fit prisonnier Loth, le neveu d’Avraham. Ce dernier n’hésita pas à faire l’impossible pour le délivrer. Il entra en guerre contre les 4 rois accompagnés de 318 de ses fidèles ou comme certains commentateurs le disent Eliezer seulement, et remplit de foi en D. Il en sortit vainqueur et délivra son neveu. La guerre d’Avraham contre les 4 rois ne peut que nous faire penser à l’histoire de Na’houm Ish Gam Zou.

Une fois, les ‘Hakhamim voulurent envoyer un cadeau au César. Ils choisirent pour cette mission Na’houm Ish Gam Zou. On le surnommait ainsi car à chaque chose qui lui arrivait, même si cela semblait ne pas être pour son bien, il disait: » Gam Zou Létova », cela aussi est pour le bien.
 » C’est un habitué des miracles », disaient-ils, »D. ne l’abandonne jamais et veillera à ce que sa mission réussisse. »
On lui confia donc une caisse d’or et de pierres précieuses qu’il devait remettre au César.

En chemin, Na’houm Ish Gam Zou s’arrêta dans une auberge afin d’y passer la nuit. Lorsqu’il s’est endormi, les aubergistes pénétrèrent dans sa chambre et fouillèrent dans ses affaires. Lorsqu’ils découvrirent le trésor qui se trouvait dans la caisse de ce voyageur, ils la vidèrent de son contenu pour le remplacer par du sable.

À son levée, sans se douter de quoi que ce soit, Na’houm Ish Gam Zou prépara ses affaires et reprit sa route. Lorsqu’il s’aperçut plus tard, que la caisse que lui avaient confiée les Sages ne contenait plus que du sable, il déclara comme à son habitude: »Cela aussi est pour le bien! »

Il arriva ensuite au palais, on annonça au César que les Juifs avaient un présent à lui remettre. On ouvrit alors la caisse sous les yeux du gouverneur de Rome et stupeur, elle était pleine de sable!
Le César se mit en colère. Comment les Juifs avaient-ils pu se moquer de lui de cette manière, quelle insolence! Dans son propre Palais!
Rouge de colère, le César promit de venger cet affront et de mettre à mort tous les Juifs de Rome et d’Israël.

Heureusement, Eliahou hanavi (le Prophète) qui avait prit l’apparence d’un ministre de l’empereur, déclara: » César ne comporte pas! J’ai entendu que les Juifs détiennent un sable qui lorsqu’il est jeté en l’air en direction d’une armée ennemie, se transforme en une multitude de lancer de couteaux! C’est une arme redoutable! C’est ce sable qu’Abraham utilisa pour vaincre les quatre rois. »

César, qui rencontrait justement des difficultés militaires avec une région de l’Europe insoumise fit alors essayer ce sable. Il vainquit les insoumis et, persuadé qu’il détenait une arme redoutable, décida vous remercier les Juifs. Il fit donc remplir la caisse de Na’houm Ish Gam Zou de magnifiques trésors d’Italie et le fit raccompagner par une escorte. Lorsque celui-ci arriva à l’auberge dans laquelle il avait dormi la première fois, les propriétaires le voyant arriver avec tant d’honneurs lui en demandèrent la raison. Na’houm Ish Gam Zou leur raconta alors toute l’histoire.
Après ce récit merveilleux, ces malfrats démolirent leur maison afin d’extraire tout le sable qui se trouvait dessous. Ils en remplirent leur charrette et se rendirent auprès du César.

Ils lui racontèrent la vérité au sujet des trésors qu’auraient dû contenir la caisse de Na’houm Ish Gam Zou, et que le sable qui s’y trouvait, était en réalité le sable de leur propre maison. Celui-là même dont ils avaient apporté à présent une pleine charrette. César fit alors essayer ce sable, mais en voyant qu’il ne produisait aucun effet, il les condamna à mort pour s’être moqués de lui et pour avoir volé les richesses de Na’houm Ish Gam Zou.

Tags
Voir plus

Articles Liés

Close