BéréchitItshak NabetParachaToledot

Les souffrances d’Itshak avinou

par Itshak Nabet

Dans la paracha de la semaine, Toldot, la Torah nous raconte qu’Itshak avinou était âgé et aveugle. Pensant que son heure arrivait, il demanda à son fils Essav d’aiguiser son épée et d’aller dans les champs lui rapporter du gibier, afin de le bénir. Le Ramban zal explique qu’il voulait lui transmettre l’héritage d’Avraham avinou,c’est à dire la Terre d’Israël et l’alliance faite par Hachem de devenir le peuple élu. Qui ne s’étonne pas devant l’attitude de notre ancêtre ? Il a deux enfants: un fils Tsadik, Yaacov avinou,qui passe son temps à étudier et faire la volonté d’Hachem. Et un autre Racha, Essav qui,dès l’âge de quinze ans,avait déjà tué, violé et s’était détourné de son Créateur. Nos sages enseignent que Itshak avinou connaissait le comportement de son fils.La preuve en est que c’est à lui qu’il demanda d’aiguiser son épée, car il craignait qu’il lui donnât une viande pas cacher,nous dit Rachi zal. Et il lui précisa « dans les champs » pour lui interdire de lui apporter un gibier volé. Alors,si Itshak savait que son fils ne respectait pas la Torah et les Mitsvot, pourquoi vouloir le bénir ?

De plus, le Midrach Raba dans notre paracha ( chap 27,1, 9) amène un enseignement de Rabi Yéhouda bar Simon : « Avraham avinou demanda la vieillesse. Il pria Hachem : « Maître du monde, lorsqu’un homme et son fils entrent dans une maison, personne ne sait à qui montrer du respect. Couronne le père de la vieillesse afin que les gens lui donnent plus d’honneurs. » Hachem lui répondit : « Tu demandas une bonne chose et avec toi Je vais commencer, comme il écrit « EtAvraham avait vieilli » (Hayé Sarah 24,1).

Itshak avinou demanda les souffrances : » Maître du monde, si un homme meurt sans avoir souffert sur Terre, la justice Divine va se jeter sur lui: envoie- lui des difficultés de son vivant, afin de le protéger de la justice Divine. » Hachem lui répondit : « C’est une bonne chose que tu demandes, je vais commencer avec toi comme il est écrit dans notre paracha : « Lorsqu’Itshak vieillit, il devient aveugle… »

Enfin Yaacov avinou demanda la maladie : » Maître du monde, un homme meurt sans pouvoir réunir ses enfants autour de lui avant de partir. Envoie sur l’homme la maladie quelques jours avant sa mort afin qu’il puisse rassembler sa famille. »- C’est une bonne chose que tu demandes, je vais commencer par toi, comme il est dit dans la paracha Vayékhi (48,1) « On fit prévenir Yossef que son père était malade… ».

Essayons encore une fois de comprendre le comportement d’Itshak avinou. Les demandes d’Avraham et de Yaacov sont légitimes,car il est important de pouvoir reconnaître le père du fils, et de savoir quelques jours à l’avance que son dernier jour arrive afin de faire Téchouva et de pouvoir ordonner son départ. Mais pourquoi demander à recevoir des souffrances ?

Pour répondre à ces deux questions, nous allons nous intéresser à un verset de la paracha Vayéra (22 ,19). Juste après le sacrifice d’Itshak avinou, il est écrit : « Et Avraham revint vers les jeunes hommes et ils partirent ensemble vers Beer Cheva… » Le Midrach pose la question de savoir où était Itshak. Un des avis répond qu’Avraham avinou avait commencé à couper la gorge de son fils quand Hachem lui demanda d’arrêter et de prendre un bélier. Alors des anges prirent Itshak et l’emmenèrent au Paradis pendant trois ans afin de le soigner. Il revint sur Terre lorsqu’Eliezer amena Rivka. D’après cette explication, elle tomba de son chameau car elle le vit apparaître soudainement. Ainsi, Itshak avinou, pendant trois années, résida dans le monde futur. Il vit le Paradis, l’enfer, comment les gens étaient jugés…Une fois sur Terre, il pria Hachem pour qu’Il envoie les souffrances sur les hommes de leur vivant. Car lorsqu’un homme faute, il tache son âme. Plus les fautes sont grandes et volontaires, plus les taches sont incrustées dans ce vêtement spirituel. En outre, le salaire de ses Mitsvot ne lui est pas retiré. Sa récompense l’attend au Paradis. Cependant, si cette âme se présente ainsi au Gan Eden, tout le monde verra ses taches et les fautes qu’elle a commises. Le moyen de pouvoir jouir de son salaire est de nettoyer ses fautes soit grâce à la Téchouva sur terre accompagnée dequelques petites souffrances pour expier les fautes les plus graves, ou les terribles nettoyages de l’enfer…

Désormais,nous pouvons comprendre le comportement de notre ancêtre. ItshakAvinou est le seul qui a vu le jugement Divin et les douleurs de l’enfer. C’est pourquoi il demanda à Hachem qu’Il envoie à l’homme des souffrances sur Terre pour nous éviter cela. Et c’est aussi pour cela qu’il désirait bénir Essav afin qu’il asservisse les enfants d’Israël, afin de nous faire mériter le monde futur sans aucun mal. Cependant Hachem montra à Rivka que trop de souffrances sur Terre pouvaient entraîner une situation de désespoir au sein du peuple. C’est pourquoi Hachem préféra que Yaacov reçoive les bénédictions. Grâce à cette paracha, nous pouvons comprendre à quel point chaque difficulté de la vie, qu’elle soit financière, spirituelle, physique…nous est bénéfique et nous sauve des souffrances du Géhinam. Même si nous ne devons pas demander d’épreuves supplémentaires, nous pouvons désormais mieux comprendre et surtout mieux accepter les inconvénients de l’existence.

Tags
Voir plus

Articles Liés

Check Also

Close
Close