ChémotItshak NabetParachaTérouma

Ils feront pour Moi un sanctuaire, et Je résiderai parmi eux

par Itshak Nabet

Dans la paracha de la semaine,Térouma, Hachem s’adressa ainsi à Moché rabénou: « invite les enfants d’Israel à prendre pour Moi les offrandes de tous ceux qui désirent donner. Ces donations devront être en or, en argent, en cuivre…Ils feront pour Moi un sanctuaire, et Je résiderai parmi eux. » Le Rambam zal compte dans les 613 mitsvot celle de construire une résidence pour Hachem. Nous savons par ailleurs que les mitsvot sont éternelles et concernent toutes les générations… Alors pourquoi accomplir cette mitsva à notre époque? De plus, nous voyons que celle-ci n’était pas obligatoire,puisqu’ elle dépendait de la seule générosité de chacun. Pourquoi la Torah n’a-t-elle donc pas ordonné à tous les juifs de participer à cette collecte comme pour le don du demi-shéquel qui servait aux sacrifices quotidiens?

Il est écrit dans Chir Achirim (3,9): »Le roi Salomon fit pour Lui un baldaquin en bois du Liban. Ses piliers sont en argent, son lit en or et son siège en pourpre. A l’intérieur, l’amour des enfants d’Israël y brûle comme des braises ardentes. » Ce verset, expliquent nos sages, fait référence au sanctuaire et aux Temples édifiés par les bné Israël. La Torah décrit de quelle matière était fabriqué chaque élément: les colonnes du Temple étaient en argent, le sol était recouvert d’une couche d’or, le rideau qui séparait le Qodech du Qodech aQodachim était tissé avec des fils de pourpre. Quant au Saint des Saints, la salle réservée à la Présence Divine, elle était construite avec l’amour des enfants d’Israël. Le Maguid de Douvno apprend de ce verset que la résidence d’Hachem ne nécessite ni or ni argent…juste de la ferveur pour Lui. Or comme il était impossible de fabriquer un édifice à partir de sentiments, il demanda à quiconque possédant du cœur d’apporter ses offrandes. Et à travers les présents matériels que les hommes donnèrent, ils prouvèrent leur amour pour le Créateur et purent ainsi fabriquer le sanctuaire dans lequel la Présence Divine devait résider. En effet, lorsqu’une personne apportait un objet en or, ce geste lui-même prouvait qu’elle aimait Hachem plus que son bien, puisqu’elle n’hésitait pas à le Lui offrir. Ainsi,l’essence du don ne se trouvait pas dans l’objet apporté mais dans l’amour que le donateur mettait dans ce dernier.Voilà pourquoi la Torah ne pouvait pas obliger les gens à faire des offrandes, comme ce fut le cas pour le demi shekel, car,pour le sanctuaire, l’essentiel était le cœur.

A travers cet enseignement du Maguid du Douvno, nous pouvons mieux comprendre le caractère éternel de cette mitsva. La Torah ne demande pas à chaque génération de construire un Temple. Ce qu’Elle exige de chacun,c’est de faire résider la Présence Divine sur Terre. C’est-à-dire de fabriquer un endroit où Elle peut se reposer. Or,comme nous l’avons vu, dès qu’il existe de l’amour pour Hachem, Celui-ci trouve une résidence sur Terre. C’est pourquoi chaque juif représente un sanctuaire prêt à accueillir la Présence Divine… Comme il est écrit: « Faites-Moi un sanctuaire, et Je résiderai parmi eux ». Mais pour mériter de le ressentir, il faut Lui faire une petite place, Lui montrer notre attachement.A ces fins, nous devons donner un peu de nous- même, à l’image de nos ancêtres qui offrirent ce qu’ils avaient de plus précieux pour le Temple. Ainsi, lorsqu’une personne se sent fatiguée après une longue journée mais assiste quand même à son cours de Torah, elle prouve que son amour pour Hachem est supérieur à celui de son propre corps. Et,semblablement, lorsqu’un juif choisit une qualité de téfiline ou mezouzot supérieure, il montre que son attachement pour les mitsvot est supérieur à celui pour l’argent. Ainsi,à chaque effort personnel,nous pouvons ajouter des pièces aux palais du Maître du Monde et nous Lui permettons de résider un peu plus parmi nous.

La paracha de la semaine nous apprend donc comment construire un sanctuaire pour Hachem. Chacun,à son niveau,peut décider d’effectuer cette mitsva grandiose. Il suffit juste d’offrir au Créateur ce que nous avons de plus précieux: notre cœur. Mais comme nous l’avons vu, cet amour doit se traduire par des actes et par un sacrifice personnel pour mériter que la Présence Divine réside parmi nous. Alors essayons tous ensemble de montrer notre ardeur pour Lui afin d’assister à la construction du dernier Temple, très prochainement,amen ken yéhi ratson.

Tags

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page