Lois du ChabatLois juivesYossef Rozenberg

Les bougeoirs et les documents de valeur (cour 3)

par Yossef Rozenberg

Mouktsé mékhamat khéssrone quisse:

Les bougeoirs et les documents de valeur

Les bougeoirs:

Des bougeoirs avec lesquelles les bougies de chabbat ont été allumées, seront incontestablement mouktsé. Cependant ils ne seront pas Mouktsé mékhamat khéssrone quisse  mais mouktsé a cause d’une autre catégorie celle de « bassise lédavar haasour » que nous traiterons par la suite.

Lorsqu’il s’agit de bougeoirs sur lesquelles les bougies de chabbat n’ont pas été allumées, et qu’ils ont en plus une valeur importante, deux avis existent.

Nous avons vus auparavant que selon la plupart des avis Mouktsé mékhamat khéssrone quisse  concernent uniquement des objets qui sont aussi kéli chémélakhto léissour. La question qui se pose est de savoir si les bougeoirs sont ils-aussi des kéli chémélakhto léissour.

Selon certains avis les bougeoirs sont kéli chémélakhto léissour, car ils servent à une utilité interdite d’est à dire à allumer les bougies. Dans ce cas lorsque il s’agit de bougeoirs de valeur assez, importante pour ne pas faire avec une autre utilisation, les bougeoirs en question pourront être Mouktsé mékhamat khéssrone quisse .

D’autres pensent que l’utilisation interdite ne se fait pas directement grâce aux bougeoirs, et ceux-ci servent en réalité uniquement à poser les bougies pardessus.  Dans ce cas la les bougeoirs ne sont pas kéli chémélakhto léissour et ne peuvent donc jamais devenir des Mouktsé mékhamat khéssrone quisse  même s’ils ont une valeur importante.

En pratique – le Yalkout Yossef dit qu’on peut s’appuyer sur le deuxième avis, il sera donc autorise de déplacer des bougeoirs sur lesquelles on a pas allumés du feu pendant chabbat..


Les documents de valeur

Quel sera le statut des documents de valeur dont l’utilisation est d’ordinaire interdite?

Par exemple: des contrats, des titres boursiers, des chéquiers, des billets de banque. Ou encore des factures, des documents officiels (juridique, fiscale etc..) des cartes de crédit, des timbres, des billets d’avion ou de train, des tickets de métro ou de bus etc…

Tout les documents cité ci-dessus sont considérés comme Mouktsé mékhamat khéssrone quisse et ne peuvent donc être déplacés ni pour leur utilisation ni pour leur espace.

La raison pour laquelle ces objets sont mouktsé, car ils possèdent toutes les caractéristiques de Mouktsé mékhamat khéssrone quisse. C’est-à-dire:

  1. Ils ne sont utilisés que pour leur but initial.
  2. Ceux sont aussi des kéli chémélakhto léissour. Comme mentionné auparavant, la plupart des poskims tranchent que cette condition est nécessaire. (il est conseillé de voir les précédant chapitres de Mouktsé mékhamat khéssrone quisse )

Peut-on déplacer une pièce d’identité dans le cas ou celle-ci est nécessaire?

(Pour un contrôle d’identité par exemple)

Il s’agit évidemment d’un cas ou il n’ya pas de problème de hotsaa (déplacer un objet d’un domaine prive au public ou vice-versa). Bien qu’a priori les pièces d’identité tels les: passeport, carte d’identité, permis de conduire etc.. font partie de la catégorie de Mouktsé mékhamat khéssrone quisse  comme indiqué. Le Chémirat chabbat Kehilkhata écrit qu’en cas de besoin si par exemple, il faut impérativement présenter sa pièce d’identité aux autorités, on aura le droit de la déplacer. Ceci-étant car il n’est pas évident que les pièces d’identité sont des kéli chémélakhto léissour. En effet l’utilité principale d’une pièce d’identité est d’être présenté or ceci n’est pas un interdit. Cependant, on n’aura pas le droit de déplacer les pièces d’identité sans besoin impératif. Le besoin de l’être ou de l’espace ne sera pas une raison valable pour le déplacement de celles-ci.

 

Tags
Voir plus

Articles Liés

Close