Dov Uzan

Mouktsé mékhamat khéssrone kisse: Cas particuliers suite (cour n°4)

par Yossef Rozenberg

 Mouktsé mékhamat khéssrone kisse: Cas particuliers suite 

Lois concernant un Mouktsé mékhamat khéessrone kisse qui s’est abimé,
et par conséquent a perdu de sa valeur

Un Mouktsé mékhamat khéessrone kisse qui s’est abimé ou cassé gardera t-il son statut de Mouktsé? 

Pour répondre à cette question nous devrons mentionner la « souguia » du Talmud dans le traité de Chabbat 43B-47A.
Le Talmud établit une règle fondamentale dans les lois de mouktsé.
La règle étant, que tout objet ayant été Mouktsé pendant l’entrée du Chabbat, restera Mouktsé, et ce, même s’il perd ses caractéristiques de Mouktsé mékhamat khéssrone kisse.
Le sujet traité dans ce passage du Talmud parle d’objets qui étaient Mouktsé au moment où Chabbat est tombé, « Bein Hachmachot » dans le language talmudique, et ont cessés de l’être pendant Chabbat.

Voici quelques exemples inspirés du Talmud:

  • Une fiole dans laquelle on a allumé de l’huile avec une mèche. Bien que la flamme s’est éteinte pendant Chabbat, la fiole restera Mouktsé, puisque elle l’était à la tombé du Chabbat.
  • Un lit sur lequel étaient posés des sous pendant « Bein Hachmachot », même si ceux-ci n’y sont plus, le lit restera malgré tout Mouktsé.
  • Ainsi, une boite sur laquelle des oiseaux se tenaient pendant l’entrée du Chabbat, sera Mouktsé tout le Chabbat, sans tenir compte du fait que les oiseaux ne s’y trouvent plus.

Dans notre cas de figure:
Lorsque des objets étaient Mouktsé mékhamat khéessrone kisse pendant l’entrée du chabbat, bien qu’ils aient cessés de l’être pendant Chabbat. Par exemple un couteau de Mila qui s’est abimé, ou un appareil électronique de valeur qui ne fonctionne plus. Ils garderont quand même toutes les lois de Mouktsé mékhamat khéessrone kisse.

Remarquesi l’objet n’a plus d’utilité, la loi mentionnée, ne fera aucune différence pratique, car un objet n’ayant pas d’utilité possède de toute façon les mêmes lois que les objets Mouktsé mékhamat khéessrone kisse. En revanche dans un cas ou l’objet possède encore une utilité, par exemple un mixer qui ne marche plus, mais dont les lames peuvent servir pour couper, la règle s’appliquera, comme expliqué plus haut.

Il est intéressant de noter:   Dans le cas contraire, où un ustensile n’est pas Mouktsé mékhamat khéessrone kisse à l’entrée du Chabbat, mais le devient dans le courant du Chabbat. Par exemple si une personne décide de mettre en vente un objet, et celui-ci reçoit par conséquent les caractéristiques de Mouktsé mékhamat khéessrone kisse.

L’objet ne deviendra pas Mouktsé, malgré ses attributs de Mouktsé mékhamat khéssrone kisse. Puisque il n’a pas été Mouktsé à l’entrée du Chabbat et qu’a présent son propriétaire veut l’utiliser. L’objet n’a eu les caractéristiques de Mouktsé mékhamat khéessrone kisse que pour un temps défini, pour cette raison il ne sera pas Mouktsé.
(Chémirat Chabbat kéhilkhata)


Les tableaux d’information des synagogues

A-t-on le droit de changer les tableaux d’information dans les synagogues ?

On aura le droit de déplacer les tableaux cités ci-dessus. En effet, selon les Halakhots que nous avons vus auparavant, ces tableaux ne sont pas Mouktsé mékhamat khéssrone kisse. Puisqu’on a l’habitude de les déplacer quand il le faut, nous ne consacrons donc pas, pour ces objets, un emplacement spécifique.
Le Yalkout Yossef autorise également de déplacer les tableaux des prières accrochées au mur de la synagogue (Modim Dérabanane, Bérikh Shémé). Cependant,selon les règles que nous avons vues dans le chapitre précédant, certains avis ne sont pas d’accord avec cette autorisation.


 Les montres et les horloges 

♦   Les montres

Une montre de poignet classique : (même de valeur) n’est pas Mouktsé.
Les montres digitales : possédant des boutons électriques bien que n’étant pas Mouktsé, il est fortement déconseillé de les porter pendant Chabbat car il y a un risque réel qu’on vienne à appuyer sur ces boutons.

   Les horloges
Les horloges murales, selon le Michna Béroura,sont Mouktsé mékhamat khéssrone kisse. Cependant, il sera autorisé de déplacer ces horloges selon les avis qui autorisent de le faire pour des tableaux. Ces avis ont été rapportés dans le chapitre précédant.
Les horloges massives, posées à même le sol, sont, selon le Michna Béroura, Kéli Chémélakhto léissour.
Les montres branchées à une prise de courant : il vaut mieux ne pas les déplacer (Yalkout Yossef).


Les objets religieux: Téfilines, l’Etrog…

1-Les Téfilines

Est-ce-que les Téfilines sont mouktsé pendant Chabbat? Si elles le sont, de quelle catégorie feront-elle partie?

Il existe plusieurs possibilités concernant cette question :

1-     Les Téfilines sont Mouktsé comme tous les kéli chémélakhto léissour.
2-     Les Téfilines sont Mouktsé comme tous les Mouktsé mékhamat khéssrone kisse.
3-     Les Téfilines ne sont pas Mouktsé du tout.

Les Richonims discutent sur l’interdit de mettre les Téfilines pendant Chabbat :

Le Talmud dit dans le traité de Ménakhot (36 b) que l’on ne met point les Téfilines pendant Chabbat et Yom Tov, car ces jours-ci contiennent déjà un « Ote » c’est-à-dire un signe entre le peuple d’Israël et D… Or les Téfilines sont elles aussi un « Ote ».
Selon les Tossafots, Rachi et le Rane, le Talmud n’interdit pas la mise des Téfilines pendant Chabbat mais détermine qu’il n’y’a aucune nécessité de les mettre.
Selon Le Rachba, il existe cependant une interdiction de mettre les Téfilines pendant Chabat et ainsi a l’air d’être l’avis du Midrach.
Si nous considérons l’enseignement du Talmud comme le premier avis, les Téfilines ne sont pas Mouktsé, et nous pourrons les déplacer même pour leurs propres besoins. Par exemple, on pourra les déplacer si elles se trouvent dans un endroit où elles risquent d’être endommagées, tel est l’avis du Téroumat Hadéchéne.

Selon le deuxième avis , les Téfilines seront au moins kéli chémélakhto léissour. Il faut cependant définir la catégorie de Mouktsé à laquelle appartiendront les Téfilines . En effet, a priori, les Téfilines possèdent toutes les conditions de Mouktsé mékhamat khéssrone kisse. 1- elles sont des kéli chémélakhto léissour 2- on ne les utilise que pour leur but initial à cause de leur valeur.

Les Akharonims se sont penchés sur la question et ont défini que, puisqu’aucun des Richonims ne pense que les Téfilines sont Mouktsé mékhamat khéssrone kisse, elles ne seront que des kéli chémélakhto léissour.

Mais la question  subsiste:  pourquoi les Téfilines ne sont pas  mékhamat khéssrone kisse alors qu’elles  possèdent toutes les conditions requises?

Pour répondre à  cela, le Chémirat Chabbat kéhilkhata écrit que les Téfilines ont reçu un statut spécial à cause de leur Kédoucha. Le Yalkout Yossef écrit que les Téfilines ne sont pas Mouktsé mékhamat khéssrone kisse car on les utilise pour apprendre et enseigner comment les fabriquer. Le Téhila lédavid reste, quant à lui, dubitatif.

Halakha:

-Le Choulkhan Aroukh n’a pas exprimé son avis sur la question.
-Le Rama tranche comme le Téroumat Hadéchéne:  selon eux, les Téfilines ne sont pas Mouktsé du tout, et on pourra les déplacer même pour leur propre protection.
-Le Magen Avraham et le Taz tranchent que les Téfilines sont des kéli chémélakhto léissour.

En pratique:   
Le Michna Bérroura et le Yalkout Yossef tranchent que les Téfilines sont des kéli chémélakhto léissour, mais selon tous les deux, on pourra s’appuyer sur l’avis du Rama et du Téroumat Hadéchéne dans un cas de grand besoin, par exemple lorsque il y’a un risque tangible et réel que les Téfilines  puissent s’abîmer si elles restent dans leur emplacement actuel, ou se faire voler. Dans ces cas, on aura le droit de les déplacer pour leur propre protection.

2-L’Etrog et le Loulav

L’Etrog n’est pas mouktsé pendant Chabbat, bien qu’a priori il possède les caractéristiques de Mouktsé mékhamat khéssrone kisse.  Pour la simple raison qu’on a le droit de le prendre pour sentir son odeur.
Le Taz fait remarquer que, bien qu’il soit écrit dans les halakhot de étrog qu’on n’a pas le droit de sentir le étrog pendant la fête de soukkot,cette interdiction dérive du fait qu’on ne sait pas quelle bénédiction faire sur celui-ci. Par conséquent, si nous avons d’autres dispositions pour faire la bérakha des odeurs et ainsi acquitter l’odorat du étrog, nous pourrons en effet le sentir.
Un commerçant d’étrogim ne pourra pas déplacer sa marchandise car elle est Mouktsé mékhamat khéssrone kisse, puisque destinée à la vente.
Le Loulav, en revanche,est mouktsé mékhamat gouffo  puisque, pendant Chabbat, il n’est destiné à aucune utilisation.

3-Les Matsots, pendant le Chabbat d’avant le Seder

Lorsque Chabbat a lieu la veille de pessah, nous n’aurons pas le droit de consommer des Matsot pendant ce Chabbat. Cette halakha est rapportée dans le talmud. La raison de cet interdit est qu’il faut manger la Matsa de la Mitsva avec appétit.
Par conséquent, des Matsot chémourot que nous préservons pour les consommer la nuit du seder seront Mouktsé mékhamat khéssrone kisse.
En revanche, les Matsot qui ne sont pas chémourot ne seront pas Mouktsé puisque nous pouvons les donner aux petits ou aux bêtes. Ainsi, lorsque nous avons beaucoup de Matsots chémourots, et que nous ne sommes pas assez prudents pour les donner aux petits ou aux oiseaux,ces dernières ne seront pas Mouktsé.

Conclusion et règle générale

Nous achevons ici le chapitre de Mouktsé mékhamat khéssrone kisse. Pour conclure, nous allons ajouter que les caractéristiques définissant un objet comme Mouktsé mékhamat khéssrone kisse dépendent uniquement de l’avis subjectif du propriétaire de l’objet. Ainsi, lorsque le propriétaire ne prête aucune prudence ou attention à un objet de valeur, celui-ci ne sera pas Mouktsé mékhamat khéssrone kisse même s’il a des attributs objectifs d’un objet de valeur.

 

 

Tags

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page