Lois du ChabatLois juives

Mouktsé Mékhamat Gouffo: Les ustensiles cassés (cour n°2)

par Yossef Rozenberg

Mouktsé Mékhamat Gouffo 

Les ustensiles cassés 

 Les ustensiles cassés, ou les débris d’objets, sont-ils Mouktsé pendant Chabbat ?

La règle générale est que tant qu’un ustensile a encore une utilité quelconque, il ne sera pas Mouktsé.
La source de cette loi se trouve dans le traité de Chabbat page-124B. Dans ce passage, le Talmud rapporte une Michna où les Hkahkamim sont en désaccord avec Rabbi Yéhouda.

Selon Hkahkamim, il suffit que l’objet ait encore une utilité quelconque pour ne pas être Mouktsé. Selon Rabbi Yéhouda, il faut que l’objet soit encore utilisable pour son usage initial. Par exemple, lorsqu’il s’agit d’un récipient, il faut que celui-ci puisse encore contenir quelque chose.

La Halakha est de l’avis des Hkahkamim: pour cette raison, le Choulkhan Aroukh affirme que si un débris d’ustensile a encore une certaine utilité, il ne sera pas Mouktsé.

Il faut préciser que lorsqu’un ustensile s’est cassé avant Chabbat, s’il est encore d’une utilité quelconque, il est évident qu’il ne sera pas Mouktsé pendant Chabbat. Car à l’entrée du Chabbat (moment décisif pour le statut de l’objet), il n’était pas Mouktsé.

La nouveauté est que, même s’il s’est cassé pendant Chabbat, il ne sera pas Mouktsé. En effet, en théorie, puisque Mouktsé se définit à l’entrée du Chabbat, « Bein Hachmachots », cet objet ayant eu un statut d’objet entier pendant l’entrée du Chabbat, et plus tard ayant changé de statut en devenant un nouvel objet, devrait être Mouktsé puisque « Nolad ». C’est-à-dire quelque chose qui vient de naître. Or un Nolad est Mouktsé car il n’existait pas à l’entrée du Chabbat. Ainsi ce débris devrait être Mouktsé car Nolad.

Malgré cela, le débris n’est pas Mouktsé, et les commentateurs expliquent la raison de cette loi de la manière suivante : » puisque le débris faisait partie de l’ustensile à l’entrée du Chabbat, il est « Moukhan » (le contraire de Mouktsé) à travers l’ustensile dont il fait partie. Pour cette raison, tant qu’il garde une utilité quelconque, il n’a pas perdu son statut d’ustensile et ne sera pas Mouktsé.

 Les objets cassés ou les débris d’objets seront-ils Mouktsé de nos jours où nous n’avons pas l’habitude de les utiliser ?

Nous avons vu auparavant que les débris d’objets ne seront pas Mouktsé lorsqu’ils sont encore utilisables. Ce sera le cas d’ un débris d’argile pouvant encore servir à couvrir un récipient ou d’un récipient cassé pouvant encore contenir du liquide, lesquels ne devraient pas être Mouktsé.
Cependant, de nos jours où nous n’avons plus l’habitude d’utiliser des débris ou des objets cassés en général, ceux-ci seront Mouktsé selon un avis (Gaon Rabbi Zalman)

En pratique :
Le Yalkout Yossef écrit qu’il est préférable de se conduire selon l’avis du Gaon Rabbi Zalman ci-dessus, et il est sous entendu le même avis dans le Michna Berourra.
Néanmoins, certains objets cassés sont encore utilisables même de nos jours. Par exemple, la brosse d’un balai dont le manche s’est cassé ne sera pas Mouktsé car nous avons l’habitude de l’utiliser de cette manière en cas de besoin.

 Un objet cassé ou un débris d’objet sera-t-il Mouktsé s’il a été jeté à la poubelle ?

La question se pose évidemment dans un cas où le débris est encore utilisable, sinon il sera de toute façon Mouktsé.
Lorsqu’un débris a été jeté à la poubelle, il y aura une différence dans la Halakha en fonction du moment où il a été jeté.
En effet, lorsque le débris a été jeté pendant Chabbat, il ne sera pas Mouktsé car il ne l’était pas à l’entrée du Chabbat.
En revanche,lorsqu’un objet a été jeté avant Chabbat, selon le Choulkhan Aroukh, il sera Mouktsé, même s’il est encore utilisable. Car à l’entrée du Chabbat, son propriétaire l’a abandonné et a ainsi annulé l’utilisation pour laquelle il était encore utile.
Il faut cependant distinguer un ustensile entier et un débris qui ont été jetés avant Chabbat. Dans le cas où l’ustensile est encore entier,même s’il a été jeté à la poubelle avant Chabbat, il ne sera pas Mouktsé car il garde effectivement son statut d’ustensile.
Si le débris a été abandonné dans la rue, il y aura une différence si l’endroit dans lequel on l’a laissé est celui destiné à récupérer les objets abandonnés ou bien un lieu où on s’en débarrasse. Dans ce deuxième cas, ce sera comme si on l’avait jeté dans un décharge tandis que dans le premier, le débris ne sera pas Mouktsé.

 Les débris d’objets Mouktsé se trouvant dans un endroit pouvant blesser les passants pourront-ils être déplacés ?

Nous avons vu auparavant que certains débris ne sont pas Mouktsé, et ce, lorsque-ils ont une utilité. En revanche les débris n’ayant pas d’utilités seront Mouktsé et ne pourront pas être déplacés.
Le Rama écrit que lorsqu’un ustensile s’est brisé dans un emplacement où il risque de blesser les passants. On aura le droit de le déplacer pour protéger ceux-ci, bien que le débris n’a pas d’utilité, et donc est Mouktsé.

Le Michna Beroura explique qu’il peut s’agir d’en endroit se trouvant dans une maison de même que dans la rue, pourvu qu’il y’ait des gens qui risque de marcher à cet endroit précis. Mais lorsque l’objet se trouve dans un coin de la maison ou de la rue ou les gens ne passent pas, on n’aura pas le droit de la déplacer. Car il ne présente pas de danger.

 Quel débris est-il dangereux pour les passants ?

Le Rama mentionne uniquement les débris de verre.
Le Michna Beroura rapporte au nom du Magen Avraham que les débris d’argile ne posent pas un risque réel pour les passants et resteront donc Mouktsé. Ainsi une pierre se trouvant dans un passage qui ne pose pas de danger concret pour les passants, ne pourra être déplacée.
Cependant il existe une solution pour les débris ne posant pas de danger mais pouvant déranger les passants. C’est de déplacer l’objet avec le pied.

En pratique:

  • On aura le droit de déplacer même avec les mains un débris de verre se trouvant dans un endroit où les gens risquent de passer.
  • Un débris de verre se trouvant dans un endroit où les gens ne passent pas ne pourra pas être déplacé avec les mains mais pourra être déplacé avec les pieds.
  • Un débris d’argile ou une pierre se trouvant dans un passage ne pourra pas être déplacé avec les mains mais pourra être déplacé avec les pieds.
Tags

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page